Chargement

Mésentente entre associés et mandataire ad hoc

Posté le : 13/08/2018

Des concubins constituent une société civile immobilière. A la suite de leur séparation quatre ans plus tard, l'un d'eux, obtient en justice que soit désigné pour six mois un mandataire ad hoc chargé de se faire communiquer les livres et documents sociaux établis depuis la constitution de la société, de rédiger, pour chacun des exercices clos, un rapport indiquant les bénéfices réalisés et les pertes encourues et de réunir une assemblée générale appelée à statuer sur ces exercices, à les approuver et à se prononcer sur l'affectation des résultats. Cette décision est validée par la Cour de cassation qui confirme qu’un mandataire ad hoc peut être nommé, en raison d'une mésentente entre associés, afin de réunir une assemblée appelée à statuer sur les comptes sociaux et ce, même en l'absence de circonstances rendant impossible le fonctionnement de la société et la menaçant d'un péril imminent.

> La décision de justice

Autres articles

Les Françaises ont leur premier enfant à 28,5 ans

En 2015, en France, les femmes ont donné naissance à leur premier enfant à 28 ans et demi en moyenne, soit quatre ans et demi plus tard qu'en 1974.

Lire la suite

Retraite : combien valent les trimestres en 2016 ?

Les assurés âgés de plus de 20 ans et de moins de 67 ans peuvent procéder à un rachat de trimestres au titre des années d'études supérieures et des années civiles validées par moins de quatre trimestres.

Lire la suite

Locations régulières pour les SCI : les règles à connaître

Que se passe-t-il sur le plan fiscal lorsqu'une Société civile immobilière (SCI), loue à certaines périodes récurrentes, ses locaux meublés ? La réponse : elle est soumise à l'impôt sur les sociétés.

Lire la suite

Focus SCPI / DNP Gestion Privée

Investir dans l'immobilier différemment : Société Civile de Placement Immobilier

Lire la suite

Une décision favorable aux chefs d’entreprise prenant leur retraite

Les plus-values réalisées par les chefs d’entreprise qui cèdent leur société à l’occasion de leur départ en retraite sont, sous certaines conditions, réduites d’un abattement fixe de 500 000 euros puis d’un abattement dit « renforcé » (pouvant aller jusqu’à 85% lorsque les titres ou droits sont détenus depuis au moins huit ans). La question s’est posée de savoir si un chef d’entreprise qui, à la demande d’un cessionnaire, change la forme de sa société avant de céder ses titres, peut revendiquer le bénéfice de ces abattements.

Lire la suite

Ces SCI exonérées d'impôt sur le revenu

A compter de l'imposition des revenus de l'année 2016, les revenus des logements donnés en location à leurs associés par les sociétés civiles immobilières d'accession progressive à la propriété (SCIAPP) sont exonérés d'impôt sur le revenu.

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales