Chargement

Cotisation chômage-intempéries en baisse

Posté le : 23/07/2018

Pour la période allant du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, le taux de la cotisation chômage intempéries est fixé comme suit  par arrêté du 3 juillet :  - 0,84 % du montant des salaires à prendre en compte, déduction faite de l’abattement indiqué ci-après, pour les entreprises du gros œuvre et des travaux publics (contre 0,98 % pour la campagne précédente) ; - 0,17 % pour les autres entreprises (contre 0,21 % pour la campagne précédente). Le montant de l’abattement à défalquer du total des salaires servant de base au calcul de la cotisation due par les employeurs aux caisses de congés payés est de 79 044 €.

 

Autres articles

Les congés payés

Comment calculer les congés payés en fonction de la législation très stricte, définie par le Code du travail. Tout ce que les salariés et les employeurs doivent savoir afin de respecter les droits et les obligations de chacun.

Lire la suite

Peut-on travailler chez un concurrent pendant les vacances ?

Le salarié qui, pendant ses congés payés, travaille chez un concurrent commet une faute grave pouvant entraîner son licenciement.

Lire la suite

Dans quels pays a-t-on le plus d’avantages sociaux ?

Le nouveau rapport Glassdoor souligne le retard des États-Unis par rapport à l’Europe en matière d’avantages sociaux et de congés payés.

Lire la suite

interdiction de vapoter dans les lieux publics

Publication d'un décret entrant en vigueur le 1er octobre 2017 concernant le vapotage dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif

Lire la suite

Retraites Complémentaires : la baisse est actée

Selon une étude du Conseil d’Orientation des retraites (COR), dévoilée le 5 avril 2016 par Le Figaro, les salariés doivent s’attendre à une baisse de leur pension de retraite complémentaire dans les régimes AGIRC/ARRCO. « Un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra ainsi environ 14,5 % de sa pension complémentaire. Cette « perte» relative s'accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17 % pour un cadre né en 1990. Les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18 % pour la génération 1990 », précise le journal.

Lire la suite

Le RSI évolue, enfin !

Il y a du nouveau pour le régime social des indépendants (RSI), concernant les délais de carence en cas de maladie et de grossesse.

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales