Chargement

Qui sont les « très » hauts revenus en France

Posté le : 08/06/2018

Selon la dernière étude de l’Insee, au-dessus de 106 210 euros de revenu initial par unité de consommation, une personne se situe parmi les 1 % les plus aisés de la population, c’est-à-dire les très hauts revenus. Ces derniers gagnent en moyenne près de sept fois plus que l’ensemble de la population et perçoivent 6,8 % de la masse des revenus. Entre 2004 et 2015, la part du revenu total déclaré par les très hauts revenus augmente entre 2004 et 2007, stagne jusqu’en 2012, puis diminue en 2013 pour se stabiliser autour de 6,5 %.
Plus des trois quarts des personnes ayant un très haut revenu en 2014 faisaient déjà partie des 1 % de très hauts revenus en 2013. Au plus haut de la distribution, 68 % des 0,1 % des personnes ayant les revenus les plus élevés en 2014 étaient déjà classées comme telles en 2013 et 96 % appartenaient aux très hauts revenus. Les ménages à très haut revenu sont dans 37 % des cas un couple sans enfant, leur déclarant fiscal a en moyenne 59 ans, ils sont propriétaires de leur résidence principale dans 86 % des cas et 30 % d’entre eux vivent à Paris ou dans les Hauts-de-Seine. Plus les revenus sont élevés et plus les sources sont diversifiées : les très hauts revenus déclarent en particulier des revenus non commerciaux et des revenus des actifs financiers. En 2015, 1 % de la population déclare ainsi 30 % des revenus du patrimoine. Au sein des ménages à très haut revenu, les salariés sont cadres dans près de 60 % des cas et chefs d’entreprise dans près de 10 % des cas.
Les très hauts revenus contribuent proportionnellement davantage que les autres aux prélèvements directs grâce au barème progressif de l’impôt sur le revenu, dont ils acquittent 25 % du total. Ils détiennent in fine une part moins importante des niveaux de vie que des revenus initiaux : 5,3 % contre 6,8 %.

 

Autres articles

Revenus des médecins en hausse

Les revenus professionnels des médecins ont augmenté de 0,56 % en 2015, selon la Caisse de retraite des médecins de France (CARMF) qui se base sur les revenus nets déclarés cette année pour le calcul des cotisations.

Lire la suite

La baisse des prix de l’immobilier pèse sur le patrimoine des ménages

Fin 2014, le patrimoine des ménages s’établit à 10 334 milliards d’euros, soit près de huit fois leur revenu disponible net. Il est quasi stable en 2014 après deux années de faible croissance (+ 0,2 % après + 1,1 % en 2013 et + 1,4 % en 2012, le recul du patrimoine non financier étant compensé par la croissance du patrimoine financier.

Lire la suite

Gagnez-vous plus que la moyenne des Français ?

La dernière étude salaire de l'Insee porte sur 2015. Elle montre que le revenu salarial annuel, somme de tous les salaires nets perçus par un même individu dans l’année, est de 20 540 euros en moyenne.

Lire la suite

Quand l’héritage creuse les inégalités

Selon France Stratégie, depuis une vingtaine d’années, le patrimoine des Français augmente plus vite que leurs revenus, et il est de plus en plus détenu par les générations âgées.

Lire la suite

Le pouvoir d'achat des ménages à le vent en poupe

Le revenu disponible brut (RDB) des ménages accélère au troisième trimestre (+0,7 % après +0,2 %).

Lire la suite

Les inégalités de patrimoine se réduisent légèrement

Début 2015, la moitié des ménages vivant en France possédaient plus de 158 000 euros de patrimoine brut et concentraient 92 % des avoirs patrimoniaux des ménages.

Lire la suite